Entretiens avec des experts

Analyse de la traçabilité dans l'industrie alimentaire par jean rollin, vice-président stratégie chez bioMérieux

Photo J.Rollin 2.png
par Jean Rollin
Point expert Jean Rollin.jpeg

Analyse de la traçabilité dans l'industrie alimentaire

Acteur majeur dans l'industrie des tests microbiologiques, Jean Rollin, vice-président de la stratégie de bioMérieux, apporte quelques éclairages sur le thème en vogue de la traçabilité et de la technologie dans l'industrie alimentaire. Les fabricants de l'industrie agroalimentaire devront mettre en œuvre de nouvelles technologies pour gérer l'augmentation continue de la demande en produits authentiques et locaux tout optimisant leur gestion financière afin de rester compétitifs.

En poste chez bioMérieux depuis 2012, Jean Rollin apporte quelques mises à jour sur la future incidence de la traçabilité dans l'industrie alimentaire. Des technologies telles que la blockchain peuvent contribuer à améliorer la traçabilité pour les fabricants et les fournisseurs de produits alimentaires, mais elles ont un coût et doivent encore être améliorées. Aucune ne peut encore offrir de garanties suffisantes.

Photo J.Rollin 1.JPG

Pourquoi la traçabilité est-elle importante pour les fabricants et les fournisseurs de produits alimentaires ?

Grâce à l'accès à l'information offert par Internet, les consommateurs sont de plus en plus conscients et soucieux des produits qu'ils consomment. Leur origine, leur composition et leur authenticité sont les trois principaux critères d'approche de la traçabilité des produits, précise M. Rollin. Afin de répondre à la demande des clients, les grands distributeurs comme Walmart, Carrefour et Marks & Spencer ont commencé à publier des informations sur leurs initiatives de traçabilité ayant à leur tour une répercussion sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. Bien qu'elle soit positive pour les consommateurs et l'image de marque, L'utilisation de la traçabilité comme sujet de communication d'entreprise est une stratégie à haut risque, insiste M. Rollin. Alors que les initiatives de traçabilité touchent directement les consommateurs et peuvent améliorer la réputation d'une marque, le contraire peut aussi se produire, et en cas de catastrophe (comme par le biais de l'écoblanchiment ou greenwashing), elles peuvent sceller le destin funeste d'une entreprise.

Quels sont les obstacles à la mise en œuvre des technologies blockchain capables d'améliorer la traçabilité ?

La mise en œuvre de la technologie blockchain est une solution à la question de la traçabilité et de l'authenticité des produits. La blockchain pourrait favoriser l'automatisation et rendre le processus de détection des agents pathogènes plus efficace tout au long de la fabrication et de l'approvisionnement des aliments. Cependant, la blockchain en est encore aux premiers stades de son développement. «Il reste encore du chemin à parcourir avant que nous puissions retracer l'historique complet d'un produit en un seul clic», déclare M. Rollin. À l'heure actuelle, il est impossible de garantir avec certitude la traçabilité d'un produit. Le système d'approvisionnement mondial reste trop complexe pour les technologies actuelles.

Bien sûr, les experts, les entreprises et les législateurs sont unanimes pour dire que les technologies de la blockchain devraient être mises en œuvre et exploitées pour renforcer la sécurité alimentaire. Cependant, la technologie blockchain n'est pas si simple à utiliser. Tout d'abord, se pose la question de la compétitivité. Pour une entreprise, le partage excessif d'informations sur la transformation et la fourniture de ses produits peut nuire à sa compétitivité sur le marché. En outre, les coûts financiers sont lourds à assumer. Le secteur de fabrication et de l'approvisionnement agroalimentaires étant principalement constitué de petits et moyens acteurs, il se retrouve souvent aux prises avec le dilemme suivant : « investir dans des ressources performantes ou opter par une communication de crise », explique M. Rollin.

Il doit trouver le juste équilibre entre les coûts de R&D et l'investissement en nouvelles technologies, reléguant souvent la traçabilité au second plan.

Comment les législateurs réagissent-ils à l'utilisation de la blockchain dans les analyses de sécurité alimentaire ?

Les législateurs prennent également note des avantages de l'utilisation de la blockchain. Selon M. Rollin, une base de données complète répertoriant tous les agents pathogènes permettrait « aux législateurs d'identifier rapidement le fabricant responsable d'une contamination ». Toutefois, ce point oblige les entreprises privées à acquérir leur propre équipement afin de se donner les moyens de se défendre contre les allégations de contamination. Plus généralement, M. Rollin estime que la meilleure solution repose sur « une synergie permettant d'optimiser les systèmes d'information et de devenir plus rentables, plus sûrs et plus efficaces », de sorte que toutes les parties concernées de l'industrie alimentaire puissent efficacement améliorer la santé publique, mais aussi rester fonctionnelles et financièrement stables.

Quelle est l'origine des produits ? Comment ont-ils été fabriqués ? À quel endroit ? Par qui ? Voici les questions que les consommateurs et les législateurs posent aux fabricants de produits alimentaires

Jean Rollin
Vice-président de la stratégie chez bioMérieux

Principaux éléments

  • Les fabricants et les fournisseurs de produits alimentaires doivent se concentrer sur l'amélioration de la traçabilité de leurs produits afin de répondre à la demande croissante des consommateurs.
  • Une technologie comme la blockchain peut aider à automatiser ce processus, mais elle peut être coûteuse pour les petites entreprises.

Quelle est la position de bioMérieux à ce sujet ?

bioMérieux collabore avec ses clients pour mettre en œuvre des technologies blockchain adaptées

L'entreprise met depuis longtemps l'accent sur le développement de technologies assurant des résultats efficaces et précis pour la détection des agents pathogènes, mais elle s'efforce aussi d'utiliser des technologies en adéquation avec les besoins individuels de ses clients. En raison de l'augmentation de la demande en technologies blockchain dans les solutions d'analyses microbiologiques, bioMérieux collabore actuellement avec plusieurs clients pour établir des systèmes adaptés à leurs besoins et profitables à la traçabilité et à la sécurité alimentaire pour l'ensemble du secteur.

Vous avez besoin de parler à nos experts en microbiologie pour trouver la solution qui vous convient, pour savoir si le produit est disponible dans votre pays ?